Poussières de mémoires


WORK IN PROGRESS


Dans la vallée de l’orbiel, sur les communes de Salsigne et de Villanière , se trouvait la plus importante mine d’or d’Europe. L’exploitation de cette mine a marqué cent ans de l’Histoire (1892-2004). La conséquence de la méthode d’extraction de l’or a mis à l’air libre de la poussière d’arsenic et autres métaux lourd toxiques pour l’Homme. Les déchets de cette exploitation intense ont transformé les paysages en collines artificielles et affecté la santé des ouvriers et des habitants. Les enjeux économiques ont été prioritaires sur la santé et l’environnement. Quinze ans après la fermeture, ce sont les riverains, venus vivre dans la montagne noire, qui se retrouvent victime du silence bien trop long- temps gardé. 


Alors je suis partie à la recherche de la source afin de conserver la mémoire du lieu. Les derniers mineurs de la mine d’or de Salsigne s’envolent et emportent avec eux la mémoire d’un siècle d’histoire. Ils étaient environs deux milles, actuellement je peine à en trouver. Ce lieu était devenu un carrefour des flux migratoires des guerres du siècle dernier. Qu’ils soient Polonais, Vietnamiens, Français, Espagnol ou bien Algériens, dans la difficulté et la bonne humeur ces hommes sont devenus des frères,  Ils ont beaucoup donné pour nourrir leur famille, même leur santé. J'ai pu voir dans leurs yeux une fierté sensible. 


Cette histoire fait réfléchir sur la conséquence de la pensée à court terme notamment dans les exploitations industrielles. Pour des raisons d’évolution politico-économiques l’Homme abîme les générations futures. Les choix pris dans le passé doivent faire prendre conscience que l’on ne peut plus tricher.

Using Format