Le temps d'une pause :


Depuis 2019, Cloé Harent s’éloigne de la ville le temps de quelques mois pour documenter des fermes biologiques en France. Grâce au réseau WWOOF (World Wilde Opportunities Organic Farm) elle participe aux tâches de la ferme tout en y photographiant intimement le quotidien. Ces lieux propices aux rencontres lui permettent de découvrir des personnes venues de tous horizons, parfois même au delà des frontières. Beaucoup d’entre elles sont venues chercher des expériences concrètes sur le travail en milieu fermier.

Comme un élan d’espérance, alors que la nouvelle génération hérite d’un futur incertain, Cloé ressent le besoin de témoigner qu’un changement réel de mode de vie et une prise de conscience positive se mettent en place depuis quelques années en France.

Avec un regard tendre, elle tente de montrer une jeunesse qui se questionne. Ces moments sont comme des bulles coupées du tumulte de la société. Certains découvrent et profitent de se reconnecter à la nature, d’autres se forment pour se lancer dans leur propre production, d’autres enfin expérimentent un mode de vie différent, plus engagé écologiquement. La découverte de ses propres limites physiques et mentales permet de réaliser que malgré l’évolution du métier, travailler dans le milieu agricole biologique reste rude.

« On redécouvre l’authenticité, le partage, on redevient à l’écoute de notre environnement. On prends le temps de sentir le soleil sur notre visage, caresser chaque cabri, tremper les mains dans l’eau du ruisseau, sentir la gelée du matin qui cisaille le bout des doigts.» C’est cette relation intime avec la nature que Cloé cherche à photographier.

Using Format